Sujet de thèse

Mon travail de thèse consiste à étudier les propriétés magnétiques des sols en contexte archéologique. Plus précisément, je vais me pencher sur un paramètre physique, à savoir la susceptibilité magnétique.

Quelques généralités...

En cliquant ici vous aurez accès à un bref résumé sur les propriétés magnétiques des sols ainsi qu'à un exemple de mesure de la susceptibilité magnétique en laboratoire et de ses applications.

Ici vous trouverez le rapport d'une prospection géophysique réalisée sur le site du Vieil-Evreux (Eure, 27) organisée du 13 au 17 mars 2006 dans le cadre d'un stage de terrain de deuxième année de Master Recherche Archéologie et Environnement des Universités de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et Paris VI (Pierre et Marie Curie).

Voici l'exemple d'une étude macroscopique en laboratoire concernant les propriétés magnétiques des sols des sites archéologiques de Montfarville et de Cerisy-la-Forêt (Basse-Normandie). Cette étude a été réalisée en partie sous ma direction par un étudiant de Master 1 (Paris VI), Thomas Blanc-Dumont, dans le cadre de son stage de 6 semaines de fin d'année. Les expériences ont été réalisées à la fois au laboratoire Sisyphe de Paris VI pour les mesures de la susceptibilité dans le domaine fréquentiel, ainsi qu'au laboratoire de Paléomagnétisme de St Maur pour les mesures thermomagnétiques et d'hystérésis.

Poster

Chaque année, l'Ecole Doctorale de l'IPGP et de Paris VII (Université Denis Diderot) organise un congrès permettant aux doctorants de présenter leurs travaux de recherche aux étudiants, enseignants et chercheurs de l'Institut. Le congrès se déroule comme un meeting scientifique classique, avec présentations d'exposés oraux et de posters. Voici le poster que j'ai présenté le 24 avril 2006 (ici).

petronille@ipgp.jussieu.fr